En savoir plus et modifier les réglages
 
 
 

Le sud de l'Italie, l'eldorado des retraités où l'on ne paie que 7% d'impôts

A une heure de route de Naples, dans les Appenins, San’t Angelo del fratte est le premier village de la région Basilicate.

Son maire, Michele Laurino, n’en finit pas de vanter ses beautés. « Ici, vous trouvez 360 fresques peintes sur nos maisons, nous sommes la vallée la plus décorée d’Italie, avec deux autres villages », raconte-t-il.

Si le maire fait la publicité de son village c’est qu’il espère attirer les retraités européens. Car désormais, tout retraité qui transfère sa résidence dans une bourgade de moins de 20.000 habitants du sud de l’Italie ne paie que 7% d’impôts, aucune taxe sur les immeubles ou argent détenus à l’étranger.

« Vraiment les retraités du nord de l’Europe peuvent venir ici tranquillement et vivre vraiment à bas coût », précise-t-il.

Grâce à cette plateforme nous les informons sur tous les atouts du territoire où ils peuvent s’installer

C’est pour concurrencer le Portugal que l’Italie a voté cette loi de la taxe plate pour les retraités européens. Il leur suffira d'y vivre six mois plus un jour par an pour bénéficier de l’avantage.

Le village regorge de maisons vides, car la crise a dépeuplé le sud de l’Italie. Voilà pourquoi le maire et Bertolo Castellano, un jeune ingénieur, ont inventé une plateforme internet pour attirer les retraités européens.

« Grâce à cette plateforme nous les informons sur tous les atouts du territoire où ils peuvent s’installer. La première cible, les Italiens partis travailler dans le Nord de l’Europe, comme en Belgique, qui pourraient avoir envie de rentrer au pays pour trouver plus de soleil et moins d’impôts ! L’Italie espère attirer 400.000 retraités dans son paradis fiscal », explique Bertolo Castellano.