En savoir plus et modifier les réglages
 
 
 

L'Angleterre qualifiée pour les quarts, l'Australie se reprend au mondial de rugby

On l’avait un peu oubliée, mais la Coupe du Monde de rugby poursuit son chemin au Japon. Dans moins de 15 jours, les 8 meilleures équipes s’affrontent en quart de final. Mais avant, il convient d’assurer cette qualification ou simplement de se rassurer.
Se rassurer justement, c’est le cas de l’Australie. Après sa défaite contre les Pays de Galles, les Wallabies se sont bien repris et ont remporté un large succès sur l’Uruguay, 45-10, assorti d’un point de bonus, pour son troisième match de la Coupe du monde de rugby, ce samedi à Oita.

Six jours après leur défaite, 25-29, face au pays de Galles, les Wallabies ont inscrit sept essais et se sont approchés un peu plus de la qualification pour les quarts de finale, qu’ils devraient décrocher à l’issue de leur prochain match, face à la Géorgie vendredi. Mais l’Australie va quand même devoir soigner sa discipline sur la route de la finale.

Après l’ailier Reece Hodge, suspendu pour trois matches pour un placage dangereux face aux Fidji le 21 septembre, le deuxième ligne Adam Coleman (14) puis le troisième ligne Lukhan Salakaia-Loto (29) ont laissé leurs partenaires jouer à quatorze pendant dix minutes.

Face à l’Uruguay, l’infériorité numérique a été sans conséquence. Ce ne sera pas forcément la même chose dans un match de phase finale.

A noter que les vaincus n’étaient aucunement déçus. "C’est incroyable, les joueurs ont vraiment tout donné, je suis fier d’eux", a en effet lancé leur sélectionneur Esteban Meneses au coup de sifflet final.

Il avait sûrement en tête l’essai inscrit à trois minutes de la fin par le n.8 Manuel Diana, pour parapher une prestation pleine de courage d’une équipe composée en grande partie de semi-professionnels.

Si l’Australie sourit, que dire de l’Angleterre qui signe un beau retour en phase finale de Coupe du monde dont le XV de la Rose avait été le grand absent en 2015.

Après ce fiasco, la Fédération anglaise avait confié l’équipe nationale à l’Australien Eddie Jones, qui a atteint la finale de l’édition 2003 avec les Wallabies, avant de remporter le trophée en 2007 avec l’Afrique du Sud, en tant qu’adjoint du sélectionneur Jake White.

Première nation qualifiée pour les quarts de finale, l’Angleterre a battu l’Argentine 39 à 10, assorti d’un point de bonus, ce samedi à Tokyo.

Les Anglais (assurés de terminer à l’une des deux premières places de la poule C) sont heureux, l’Argentine moins. Car la seconde place du groupe est plus que probablement réservée au Français, en cas de succès ou même de match nul face aux Tonga, ce dimanche. Pour l’Argentine, demi-finaliste en 2015, une éventuelle qualification passerait par deux défaites des Bleus.

rtbf.be