En savoir plus et modifier les réglages
 
 
 

Prestation de serment au Parlement fédéral, une journée sous haute tension

Les députés vont prêter serment dans un climat particulier. L’arrivée de nombreux élus du parti d’extrême droite, le Vlaams Belang, suscite le malaise, l’inquiétude, la colère et des sentiments accentués par la présence, aux côtés du président de la Chambre du jour, de Dries Van Langenhove (VB), qui est inculpé de racisme et de négationnisme.

Ils seront 18 députés Vlaams Belang à prêter serment ce jeudi alors qu’ils veulent la fin du pays. 18 à pouvoir peser sur les différentes commissions. Dès cet après-midi, leur présence sera remarquée puisque l’un d’entre eux, Dries Van Langenhove, benjamin de l’Assemblée, assistera le président du jour, Patrick Dewael, tout comme la jeune députée socialiste, Mélissa Hanus. Une telle présence, notamment lors de la prestation de serment, choque les francophones. C’est le cas de Simon Moutquin, un jeune député Écolo du Brabant wallon. "Étant homosexuel et en voyant le résultat de l’extrême droite en Flandre, on se sent heurté, personnellement, dans l’aspect de notre identité. De manière indirecte, on peut aussi comprendre de quelle manière d’autres catégories de personnes qui sont très souvent discriminées peuvent se sentir heurtées. Donc, pour moi, prêter serment de manière ‘normale’ face à un personnage comme ça va être compliqué"

Tout dépendra de Patrick Dewael

Les députés du PS, du MR, de DéFI et d’Écolo porteront le triangle rouge, le symbole de la résistance. Le cdH portera, lui, un autre signe de résistance. Impossible de savoir quel sera le rôle de Dries Van Langenhove, les textes du règlement de la Chambre sont très flous. Cela peut aller de la passivité à l’assistance directe en passant par le service café.

Et cela dépendra de Patrick Dewael, Open-VLD, qui présidera cette séance inaugurale à la Chambre. On verra donc aujourd’hui ce qu’il en est. La Chambre compte 150 sièges, dont 62 — voire 61 — sièges francophones ; tout dépendra de la décision d’une élue bruxelloise du PTB. Qui décidera de la langue dans laquelle elle prêtera serment.

RTBF