En savoir plus et modifier les réglages
 
 
 

Un des fondateurs de « Family Business Network » a investi dans les recherches sur le génome du COVID-19

Une équipe des scientifiques et étudiants bulgares est sur le point d’une découverte importante dans la lutte cotre le virus

Le plus ancien et le plus reconnu université bulgare « Saint-Clément d’Ohrid » est au point d’une découverte d’importance globale dans le domaine de la génétique moléculaire. Grâce au fondateur et président d’honneur de « Family Business Network – Bulgaria » – le philanthrope, entrepreneur et consul honoraire d’Ouzbékistan Petar Mandjoukov, les scientifiques et les étudiants bulgares ont la chance de travailler avec certaines des plus modernes technologies au monde. La fondation « Petar Mandjoukov» a construit entièrement à ses frais une laboratoire ultra moderne pour les besoins du département « Génétique » de l’Université de Sofia. Le don aidera la communauté médicale et scientifique dans la lutte contre COVID-19.

D’après le décane du Département de biologie prof. Stoyan Shishkov on constate une tendance durable de développement des programmes de plus en plus vastes et visionnaires pour le soutien des découvertes scientifiques importantes de la part des entreprises familiales.

Jamais l’humanité n’a pas confronté une crise tellement atroce et globale comme Covid-19, dit Mandjoukov. D’après lui pour le moment personne n’est pas capable de prédire les conséquences économiques du virus. La crise mondiale illustre le rôle central des entreprises familiales dans la reprise économique, souligne Mandjoukov. Une des leçons les plus importantes de l’année dernière, c’est que l’économie mondiale n’est pas suffisament adéquate dans les conditions d’isolation sociale et de circulation des personnes et des marchandises limitée. Ici vient le rôle des entreprises familiales pour la reprise de l’industrie locale. D’après une recherche de PricewaterhouseCoopers entre 2 801 propriétaires des entreprises familiales, dans le monde entier les entreprises familales sont le leader de la responsabilité sociale des entreprises. Les entreprises familiales représentent 80% des dons corporatifs dans la lutte contre la pandémie. D’après l’entrepreneur pour l’année 2020 partout en Europe et en Bulgarie ce sont exactement les entreprises familiales qui s’engagent avec la production des marchandises stratégiques de protection et de désinfection. Grâce à leurs efforts la crise dans l’approvisionnement des masques et des désinfectants a été surmontée pour quelques mois, ajoute-t-il.

Dans le même contexte le Premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson a félicité le rôle décisif des entreprises familiales dans la reprise économique de COVID-19 et après. Le 26 février, à une table ronde exclusive sur les entreprises familiales, le Premier ministre a pris acte de leurs mécanismes de réagir à la pandémie et de leur rôle important dans le soutien des communautés locales. Dans le contexte de Covid-19 leur rôle dans le soutien de la science et de la médecine est encore plus important.

« La richesse est un terme relatif, j’ai la chance d’être aisé. Mais les gens comme moi doivent ête conscients que c’est impossible d’être aisé pour soi-même. Nous sommes tous une fonction de la société et nous sommes obligés de se solidariser et de soutenir la communauté des médecins », dit Mandjoukov. Au beau milieu de la première vague de la pandémie l’entrepreneur bulgare a fait don à l’Académie de medecine militaire des ambulances modernes, des aspirateurs, des appareils de respiration et de filtration de l’air. Le montant total du don est d’environ 1 million d’euros, d’après les représentants de l’AMM. Le grand philanthrope bulgare a invité tous les gens aisés au monde de montrer leur solidarité dans la crise.